Jeu d’ego-2018

Inspiré de « Je est un autre » Arthur Rimbaud

_

JE, est un autre pour les autres

J’assume mon JE est qui je suis

JE, est un jeu amicalement vôtre

Que ceux qui ne m’aiment pas me fuient

À ceux qui restent pour creuser

Je vous tends la perche ou bien une pelle

D’être moi-même je ne vais pas m’excuser

Tant pis pour ceux qui manquent à l’appel

JE, est notre égo

Et sans lui

On serait tous égaux

Nous ne sommes pas des clones

Au mot « égalité, je préfère complémentarité »

À moins d’un bon anticyclone

Le mot « égal » restera toujours sur le papier

Est-ce bien légal cette inégalité ?

Non JE n’est pas un autre

J’assume mon JE, est qui je suis

Si JE est amour alors il est nôtre

Mais tant qu’il reste haine, il reste lui

Et lui n’est pas nous

Et JE n’est pas lui

Je suis un garde-fou

Mon JE surgit la nuit

Quand la lune veille

C’est le JE de l’éveil

Mon JE se couche

Quand sonne votre réveil

Me voilà bien farouche

Au lever du soleil

Dans votre réalité

Moi je suis alité

Et quand vous dormez

Mon JE lui a de l’idée

Ce jeu de mots du JE dit :

 » – ôte les maux de l’égo »

Je vous laisse méditer sur ceci

Et retourne jouer à mes Legos

JE, est un autre pour les autres

J’assume mon JE est qui je suis

Depuis l’enfance mon JE

Sait que la vie est un jeu

Ceux qui la prenne au sérieux

Savent-ils au moins rire d’eux ?

Bien sûr rien de honteux

À vouloir flatter son JE

Et il serait bien douteux

De le renier même un peu

À ce petit jeu celui qui se perd

Se risque à la psychose

Ce JE est bien pervers

Il n’aura jamais sa dose

Si l’illusion est un leurre

L’addiction est son dealer

Remets les pendules à l’heure

Assume ton JE et dit leur

Dis-leur avant que tu te vautres

Que ton JE n’est pas un autre

Brandis bien haut ton étendard

Le sceau de ta bravoure

Et montre leur même sur le tard

Que ton JE a de l’humour

Arthur a dit que JE est un autre

Mais je ne suis pas Arthur

Donc je suis un autre c’est sûr !

Seul mon JE n’est pas un autre

Est-ce que vous suivez ?

Parce que moi je me fais suivre

Même parfois suer

Permettez-moi de poursuivre

Avant que mon JE se barre

Si ce n’est pas indiscret

J’aimerais vous faire part

D’un de mes petits secrets

Pour ne pas perdre la face

Mon JE s’écrie quand je crée

Mais mes souvenirs s’effacent

Quand je les écrits à la craie

Alors je les note au Stabilo

De peur qu’ils ne s’évaporent

Qu’ils dégoulinent de mes pores

Je ne perdrais pas de vue mon JE

Lui et moi c’est à la vie à la mort

Romain Boulmé « Suerte »

© Tous Droits Réservés-2018

Publié par romanitosuerte

Autodidacte, poète, auteur, photographe, généalogiste. J'aime l'art, j'aime le beau en général. Le beau n'est pas toujours là où l'on croit. Le beau est partout parfois même il se cache... Je suis fasciné par les génies, les cabossés, les pirates, les écorchés, ceux qui ont des bleus à l'âme avec un cœur empli de flammes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :