Rencontres avec Marc Kelly Smith-2008 et 2014

Juin 2008, Finale du Grand Slam National à Bobigny avec Marc Kelly Smith.

C’est la première fois que je rencontrais Marc, l’homme qui a dépoussiéré la poésie en créant les toutes premières soirées slam-poésie en 1987 à Chicago (dans le bar Green Mill). Le but de ces soirées était de rendre les lectures de poèmes à la fois moins élitistes et moins ennuyeuses.

Une vingtaine d’années plus tard, j’ai eu l’occasion de croiser sa route. Avant que la finale ne commence, Marc a débuté par une mise en condition : le but était d’inviter certain(e)s à venir sur scène interpréter leur texte. Aidé d’une traductrice, Marc montrait ensuite aux poète(sse)s comment utiliser son corps pour le déclamer. Je n’osais pas lever la main par peur de cette mise en situation devant le plus grand nombre et puis je me suis dit que l’occasion ne se représenterait sans doute pas deux fois. Quand je me suis enfin décidé à lever la main, il était déjà trop tard car le temps de la finale était venu… La finale terminé, je me suis dit qu’il fallait au moins aller saluer le maître. Ce que j’ai fait ! Je débutais dans le slam et tout content de rencontrer celui qui avait été le précurseur du mouvement dans lequel je m’épanouissais, je me suis dit qu’il fallait que j’immortalise ce moment pour avoir ma photo avec lui. Je ne suis pas très à l’aise en anglais, j’ai dû lui dire bêtement : – « please, it’s possible picture ? » avec un bon accent français. Il a accepté chaleureusement. Je l’ai remercié et on s’est quitté ainsi.

28 novembre 2014, festival slam Lausanne 2.0

Ma seconde rencontre avec Marc a été en Suisse, lors du festival Lausanne 2.0, la veille de mes 33 ans. Je participais au tournoi slam dès le lendemain mais en ce premier jour, j’immortalisais à l’aide de mon Nikon, les différents acteurs du mouvement qui avaient fait le déplacement. Il me semble avoir demandé à Manouchka, qui maitrîsait parfaitement l’anglais pour avoir séjourné aux États-unis, de demander à Marc de venir faire une photo de groupe avec la poignée de potes présente à l’extérieure. Le lendemain, jour de mon anniversaire Marc, venu avec une troupe de poète(sse)s de Chicago, donnait un spectacle franco-américain avec des poète(sse)s français qui venaient de gagner la Coupe de La Ligue Slam de France et qui avait eu la chance d’aller au préalable à Chicago pour répéter. Pendant la pause, juste avant la finale du tournoi, j’ai demandé à Zurg et Yopo, fondateurs de La Ligue Slam de France et qui travaillent régulièrement avec lui, de me servir d’interprètes pour pouvoir échanger quelques mots avec Marc. Je voulais que cette seconde rencontre soit plus riche que la première. J’en ai profité pour lui demander de mettre un mot dans mon livre d’or avant de le remercier d’avoir été l’instigateur de ce mouvement qui rassemble tant d’artistes à travers le monde.

Mes photos prises de Marc Kelly Smith et de la troupe franco-américaine (créditées Carlito Suerte) lors du spectacle à Lausanne qui est parue dans le journal Suisse Meyrin Ensemble N°71- février 2015

Publié par romanitosuerte

Autodidacte, poète, auteur, photographe, généalogiste. J'aime l'art, j'aime le beau en général. Le beau n'est pas toujours là où l'on croit. Le beau est partout parfois même il se cache... Je suis fasciné par les génies, les cabossés, les pirates, les écorchés, ceux qui ont des bleus à l'âme avec un cœur empli de flammes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :