Biographie

Romain Boulmé dit Suerte est passionné par l’écriture et par l’Histoire. Après avoir travaillé dans la généalogie, il fréquente la Médiathèque de Melun où il découvre le slam en 2007 sur la scène de l’Astrocafé. Il rejoint ensuite les poètes de l’association Fonetick’slam pour animer des scènes et des ateliers d’écriture dans les écoles, prisons et centres sociaux. Le 29 novembre 2008, jour de ses 27 ans, il est admis à la Société des Poètes Français au sein de laquelle il participe à beaucoup de manifestations et anime une conférence sur la poésie et le slam avec Jean-Pierre Béchu au Sénat. Après avoir écumé de nombreuses scènes de la région parisienne, il participe en 2009 à son premier championnat de France de Slam et se classe dans le peloton de tête. Le printemps 2010 voit naître son premier recueil de poèmes Rencontre universelle qui a reçu une mention spéciale aux Deuxièmes Gouttes d’Or organisées par l’association du Souffle sous la Plume. Mais sa plus belle « œuvre » est son fils Maxence, né en 2011. Après une pause de deux années, il revient sur la scène slam en 2013. En décembre 2015, il obtient le troisième prix du concours de poésie libre de la ville de Gémenos (13). De 2014 à 2016, il parcourt de nombreuses scènes slam en France, ainsi qu’en Belgique et en Suisse ; périple qui lui permit de rencontrer d’autres poètes et de voyager en s’enrichissant sur les plans humains, spirituel et artistique. Fin 2016, il écrit la narration d’un court métrage Le combat d’une vie, contre les violences faites aux femmes. En 2017, Volatiles, son deuxième recueil est édité aux Éditions du Net et il crée l’association La Smala Slam avec un groupe d’amis. Au printemps 2018, sort L’obscure clarté d’un écorché vif, son autobiographie aux Éditions du Net et Les poètes de l’Astrocafé, une anthologie dans laquelle il réunit 19 poètes venus déclamer leurs poèmes sur la scène melunaise. En 2019, il réunit 45 auteur(e)s dans une anthologie On dit cap ?, sur le thème du handicap. Depuis plus de dix ans, nombre de ses poèmes apparaissent dans une vingtaine d’anthologies et de revues en France mais aussi en Roumanie. En 2020, il met en œuvre une troisième anthologie collective Ad vitam Ærternam édité chez Séla Prod qui rassemble 70 auteurs en hommage aux défunts. En mai de la même année, il atteint la finale du Grand Poetry Slam (championnat de France de la discipline). Enfin en novembre 2020 est édité chez Séla Prod son 4ème livre Esperanza, un recueil de sonnets illustré par Robin Guinin, un ami dessinateur. Fort de toute cette expérience, il éprouve l’envie d’explorer d’autres univers et transmet le flambeau des soirées slam mensuelles melunaises de La Smala Slam à d’autres passionnés après trois années de présidence.

Depuis 2007, Suerte s’est produit sur les scènes suivantes :

d’Île-de-France : L’ Astrocafé (Melun) Cezam Café (Paris), Lou Pascalou (Paris), Café Culturel (Saint-Denis), Fluid (Paris), Le Gobelune (Paris), Da Angelo (Melun), La Tribu (Stains), Cita bar (Paris), La Dame de Canton (Paris), La Locanderia (Paris), Café de Paris (Paris), Péniche La Talente (Melun), La ferme des jeux (Vaux-le-Pénil), Musée Stéphane Mallarmé (Vulaines-sur-Seine, Théâtre Gérard Philipe (Saint-Denis), Théâtre de Chelles, Diadème (Paris), Bistro des artistes (Paris), Salle Pablo Neruda (Bobigny), Péniche Le Restonaute (Melun), Hippodrome de Vincennes, Bar aux copains (Paris), Le M:15.15 (Melun), Divan du Monde (Paris), Trois baudets (Paris), à Fontenay-sous-Bois, La Théranga (Paris), MJC de Corbeil-Essonnes, Mairie du 6ème arrondissement (Paris), Le Mas (Le Mée-sur-Seine), L’espace Montpezat (Paris), Sénat (Paris), Moulin à café (Paris), La Taverne (Vernou-la-Celle), L’Edony Café (Paris), Bar Culture Rapide (Paris), Espace Belleville (Paris), Hangar 56 (Paris), Dowtown Café (Paris), Le Club des poètes (Paris), Palais des rencontres (Champagne-sur-Seine), La scène du canal (Paris), L’Angora (Paris), Centre pénitencier de Réau, Médiathèque Astrolabe (Melun), Le Saint-Jean (Melun), Studio de L’Albatros (Montreuil), , Gare au théâtre (Vitry-sur-Seine), MJC la Citrouille (Cesson/Vert-Saint-Denis), Bagnolet, La péniche Le Madon (ex-Restonaute, Melun), Festival sème ta graine (Vaux-le-Pénil), Médiathèque de Montereau-Fault-Yonne, L’Envie (Melun), L’Escapade (Melun), Le Jardin intérieur (Évry), musée de Melun, Festival « Au bon coin » (Thomery), L’Ogresse (Paris), Petit Ney (Paris), Festival « T’as pas 10 minutes » (Nonville), MJC LE Chaudron (Le Mée-sur-Seine), Théâtre municipal de Fontainebleau, Maison Jean 23 (Melun), Hôtel l’Aigle Noir (Fontainebleau),

Province : L’Union Jack (Le Mans), La Belle Rouge (Joué-lès-Tours), L’Affiche (Reims), Médiathèque Jean Falala (Reims), Bord du Clain (Poitiers), Le Vilain petit canard (Marseille), Anse de Malmousque (Marseille), El Ache de Cuba (Marseille), Stalingrad (Reims), 6ème continent (Lyon), Le Mix-Cité (Troyes), Joe Tex Café (Lille), Le Papier timbrée (Rennes), Royal Royal (Nancy), Théâtre de l’éphémère (Le Mans), Carré bleu (Poitiers), Java Pop (Orléans), Plage du Valais (Saint-Brieuc), Le Cessonais (Cesson 22), La Ratepenade (Roquevaire), Aubagne, Kiwi Bar (Troyes), Rue Baldeyrou au Festival d’Aurillac, La crypte du théâtre (Laval), Show Case (Pau), Place Jean Jaurès (Toulouse), bar Ô Comptoir (Toulouse), La Boîte à jouer (Bordeaux), Kitsch’N bar (Strasbourg), bar Aux copains d’abord (Mulhouse), Maison des associations de Gémenos, Brasserie l’Eden (Marseille), Théâtre du vieux Saint-Étienne (Rennes), Pont Volant (ex-La Belle Rouge, Joué-lès-Tours), fête de la musique à Sens, Théâtre de l’Archipel (Granville), Bar le Winibelle (Granville), Librairie du hérisson (Montargis), Symposium « Collectif Art Palanca » (Le Petit Chaumont),

Europe : Festival slam 3.0 à Lausanne (Suisse) 2014, Festival SlaMons and Friends à la maison Folie de Mons (Belgique) 2015.

Publié par romanitosuerte

Autodidacte, poète, auteur, photographe, généalogiste. J'aime l'art, j'aime le beau en général. Le beau n'est pas toujours là où l'on croit. Le beau est partout parfois même il se cache... Je suis fasciné par les génies, les cabossés, les pirates, les écorchés, ceux qui ont des bleus à l'âme avec un cœur empli de flammes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :