Retrouvaille avec Grand Corps Malade en 2016

28 mai 2016 au théâtre du vieux Saint-Étienne de Rennes lors de la Coupe de la Ligue Slam de France.

J’avais déjà rencontré Fabien alias Grand Corps Malade à de nombreuses reprises, sur les scènes qu’il animait à Saint-Denis entre 2007 et 2009 puis lors de manifestations organisées par La Ligue Slam de France dans les années 2010’s. Cette journée du 28 mai 2016 à Rennes a été particulière car c’était la première fois que nous avions vraiment le temps de discuter autour d’un verre sur la terrasse d’un café. D’habitude, quand on se croisait, il était toujours sollicité pour un concert ou pour une dédicace et même si ce soir là, il donnait un show en première partie de la finale de la Coupe de la Ligue Slam de France, il a prit le temps de se poser avec nous dans l’après-midi. J’ai pu échanger avec lui sur Renaud, je lui ai demandé comment il s’y était pris pour le faire réécrire. Il m’a expliqué qu’il lui avait tout simplement proposé de participer à son projet d’album « Il nous restera ça », et que Renaud qui avait des difficultés à écrire lui avait dicté son texte « Ta batterie ». Un texte qui m’a beaucoup ému car je pensais à mon fils qui aimait taper sur sa batterie à la même période. Puis nous avons parlé du dernier album de Renaud et d’autres choses. Nous nous réjouissions de savoir que le phénix était de retour même si sa voix était abîmé. Enfin bref, le soir arrive Fabien fait sa prestation pour soutenir La Ligue Slam de France puis vint la finale de la coupe remporté par l’équipe de Nantes si mes souvenirs sont bons. Fabien est ensuite resté à l’after avec nous. Ce n’est pas tous les artistes de sa trempe qui le ferait ! Malgré le succès, il a su rester humble, il n’a pas oublié d’où il vient et cela ne m’étonne même pas qu’il côtoie les plus grands dont il fait maintenant partie.

Publié par romanitosuerte

Autodidacte, poète, auteur, photographe, généalogiste. J'aime l'art, j'aime le beau en général. Le beau n'est pas toujours là où l'on croit. Le beau est partout parfois même il se cache... Je suis fasciné par les génies, les cabossés, les pirates, les écorchés, ceux qui ont des bleus à l'âme avec un cœur empli de flammes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :